Visites sportives

La canoë-Kayak

Faites une rando canoë sur la Meuse entre Pagny la Blanche Côte et Champougny proposée par l’association les Funny’s de Champougny. Elle mettra à disposition du matériel et son savoir pour des descentes libres ou accompagnées. A partir de 10€ par personne.

Pour plus de renseignements, contactez l’Office de Tourisme du Canton de Vaucouleurs.

La pelouse calcaire de Pagny-la-Blanche-Côte – Zone classée Natura 2000

Une zone classée Natura 2000 est un site naturel ayant une grande valeur patrimoniale de par la faune et la flore exceptionnelle qu’il contient. Le site Natura 2000 « Pelouses, forêts et fort de Pagny-la-Blanche-Côte » est un coteau en forme d’arc-de-cercle de la vallée de la Meuse et de forte pente. Les éboulis de couleur blanche sont très probablement à l’origine du nom du village.

Il abrite :

  • de nombreuses espèces de chauves-souris (principalement de Barbastelles et de Grands murins) logées dans les combles d’une église, sous un pont sur la Meuse, dans un tunnel ferroviaire désaffecté et dans plusieurs anciens ouvrages militaires.
  • une grande diversité d’insectes, en particulier des criquets et des sauterelles. En période estivale, les concerts de criquets sont réellement impressionnants et donnent aux côtes un air de Provence.
  • Plusieurs variétés d’orchidées comme les militaires, les céphalanthères blanches, les pourpres… et d’autres fleurs comme la globulaire, la grande sauge des prés, le sainfoin, l’orobanche…

Le site de Pagny-la-Blanche-Côte est également un site agréable en Lorraine pour le parapente avec un bon relief pour le vol dynamique ou thermodynamique.

Le circuit Jeanne d’Arc

Ouvert à tous les types de randonneurs, le circuit Jeanne d’Arc propose 80 km (prévoir 2 jours – hébergement possible en gîte de randonnée ou en hôtel) de sentiers chargés d’histoire. On y découvre la maison natale de Jeanne d’Arc, la chapelle de Bermont où elle venait se recueillir, Montigny-lès-Vaucouleurs où elle acheta son cheval, Vouthon, le village natal de sa mère Isabelle Romée et bien sûr Vaucouleurs « la cité qui arma Jeanne d’Arc ».